Thérapie diététique pour la maladie de Crohn | Diète spécialisée de Crohn | Prebiotin ™

Auteur, Frank W. Jackson MD
Mis à jour 2014

introduction

La maladie de Crohn (MC) est un trouble de l'intestin grêle et souvent du côté droit du côlon ou du gros intestin. C'est un trouble inflammatoire en ce sens que les bactéries qui résident normalement dans l'intestin peuvent envahir la paroi intestinale et causer la maladie.

Dans le passé, nous, médecins, ne pensions pas qu'il y avait quelque chose de spécifique au régime qui devait être évité. Nous avons prescrit un bon régime nutritif contenant suffisamment de protéines, de calories et de vitamines, et c'était à peu près tout. Cependant, il y a eu une explosion d'informations et de recherches non seulement sur la cause même de la maladie de Crohn, mais aussi sur le régime lui-même et sur la manière dont les aliments que nous mangeons peuvent influencer favorablement (et défavorablement) le trouble.

L'intestin inférieur et l'importance des fibres insolubles

Les personnes ayant un mélange bactérien sain ont tendance à peser moins, démontrent une meilleure immunité contre les maladies, absorbent plus facilement les vitamines et les minéraux (ce qui se traduit par des os plus forts), ressentent moins de stress et plus.

Jusqu’aux 15 dernières années, l’importance de l’intestin inférieur a été minimisée dans la littérature médicale et dans l’éducation en général. Les médecins de formation ont relégué l'intestin à un rôle de santé mineur et ont largement ignoré les kilos de bactéries vivant dans et sur le corps humain. Ce n'est que récemment que la science médicale a commencé à examiner attentivement ces bactéries, les rôles qu'elles jouent dans la santé et le bien-être généraux et comment un régime nutritif composé d'aliments riches en fibres peut influencer positivement la maladie de Crohn et d'autres conditions.

Il s'avère que le microbiote dans l'intestin inférieur joue un rôle énorme dans la santé. Les personnes ayant un mélange bactérien sain ont tendance à peser moins, démontrent une meilleure immunité contre les maladies, absorbent plus facilement les vitamines et les minéraux (ce qui se traduit par des os plus forts), ressentent moins de stress et plus. Comme démontré ci-dessous, un bon corps peut, dans une certaine mesure, résulter de bons gènes, mais vous pouvez également améliorer votre santé générale et les symptômes de Crohn en manipulant vous-même le microbiote de votre intestin inférieur. Vous pouvez le faire en modifiant votre apport alimentaire à un régime conçu pour la maladie de Crohn.

Le régime alimentaire efficace contre la maladie de Crohn contient un régime riche en fibres insolubles présentes dans les aliments tels que la racine de chicorée, les bananes, les oignons, l'ail, le topinambour, les grains entiers et plus encore. Pour une santé optimale, il est recommandé de consommer chaque jour entre 25 et 35 grammes de fibres solubles et insolubles. Malheureusement, la plupart des gens ne mangent tout simplement pas assez de fibres pour améliorer leur bien-être général. Pourquoi la fibre est-elle importante? Les fibres fertilisent les bactéries saines de l'intestin inférieur, réduisent la perméabilité de la paroi intestinale et peuvent, entre autres, atténuer les symptômes désagréables de la maladie de Crohn.

Compléter le régime idéal de Crohn

chrons-img

Avoir suffisamment de fibres pour satisfaire votre régime alimentaire ne signifie pas nécessairement manger de l'ail et des bananes sur du pain de blé entier plusieurs fois par jour. Ces aliments contiennent des fibres végétales d'inuline et d'oligofructose, des prébiotiques qui se sont avérés fertiles pour les bactéries intestinales saines. Bien que ces fibres ne corrigent pas complètement la maladie de Crohn, elles peuvent améliorer la résistance de votre paroi intestinale et combattre les autres facteurs qui aggravent les symptômes de la maladie. L'ajout d'un supplément de fibres prébiotiques à votre régime alimentaire contenant à la fois de l'inuline et de l'oligofructose est un moyen facile d'ajuster favorablement ce mélange bactérien et d'améliorer votre bien-être général.

Traiter le CD avec un régime de Crohn spécialisé

Le traitement diététique de la MC, fondé sur une science et une recherche récentes et étonnantes, est maintenant l'une des nouvelles découvertes les plus intéressantes en gastro-entérologie. Il promet d'avoir des avantages énormes pour presque tout le monde avec ce trouble. Bien que la modification du régime alimentaire soit une nouvelle frontière passionnante dans le traitement de cette affection, avant de se lancer dans l’alimentation, il est utile de connaître brièvement trois domaines importants. Voici trois nouveaux faits essentiels sur la maladie de Crohn.

Que nous dit la recherche?

Nous, médecins, sommes fiers d’utiliser des données recueillies dans le cadre de recherches pour nous guider dans le traitement. Tout le monde veut des faits prouvés pour leur traitement. Nous commençons lentement à comprendre les causes fondamentales de la maladie de Crohn. Nous savons qu'une composition génétique est requise. Nous savons également que quelque chose dans ce que nous mangeons et / ou buvons est vraiment important. Les réponses ne sont pas encore complètes, mais nous en savons maintenant assez pour que nous puissions donner de très bonnes réponses aux questions diététiques de chacun.

Une grande étude médicale a été publiée dans l'American Journal of Gastroenterology en 2011. Les auteurs ont examiné plus de 1000 articles médicaux publiés sur ce sujet et en ont trouvé 19 qui fournissaient suffisamment d'informations pour parvenir à des conclusions importantes. Voici ce qu'ils ont trouvé.

Il y avait un risque accru de contracter la maladie de Crohn si une personne mangeait:

  • Un régime riche en protéines et / ou en viande
  • Un régime riche en graisses saturées, y compris les gras trans
  • Un gras végétal polyinsaturé élevé et en particulier l'oméga 6 et l'huile
  • Un régime pauvre en fibres

a) Protéines


Certains rapports portaient sur toutes les protéines animales consommées, à savoir la viande, la volaille, le poisson et les produits laitiers. D'autres ont évalué uniquement la viande, c'est-à-dire principalement les produits de bœuf et de porc. Le consensus était que les patients de Crohn ne devraient pas exagérer sur les protéines animales, en particulier la viande. La quantité quotidienne moyenne de protéines animales dans un régime américain est de 75 à 100 grammes. 50 grammes sont presque certainement suffisants. C'est à peu près la taille d'un jeu de cartes.

b) les graisses

Les graisses saturées se retrouvent dans les viandes bien marbrées, le bacon, toutes les viandes transformées, y compris les saucisses, mais aussi dans le lait entier et même à 1-2% de matières grasses. Le beurre, le saindoux, la peau de poulet, la noix de coco et l'huile de palme sont d'autres sources de graisses saturées.Mais les informations sur les graisses poly-insaturées étaient les plus inquiétantes. Ce sont les graisses présentes dans le poisson, la plupart des huiles végétales et les noix. Ils sont ceux qui se sont avérés si bons pour réduire le cholestérol et peut-être les maladies cardiaques. Néanmoins, chez l'individu enclin à Crohn, ils semblent agir différemment. Cela était particulièrement vrai pour les huiles végétales oméga-6. Ils rendent plus probable l'obtention du CD. L'essentiel semble être qu'une réduction de la plupart des graisses, y compris les huiles végétales oméga-6, peut être une décision judicieuse.

c) Fibre

Voici où pourrait être la récompense pour le patient de Crohn. Ce sont les fibres végétales solubles qui sont les principaux engrais et aliments pour les meilleures bactéries du côlon. Ce sont ces espèces de bactéries qui sont si saines pour la paroi intestinale. Ils produisent beaucoup de nutriments pour la santé des cellules du côlon. Ils acidifient l'intérieur du côlon, un résultat très bénéfique. Lorsqu'elles croissent de manière exubérante, ces bonnes bactéries empêchent les mauvaises bactéries que personne ne souhaite dans notre intestin inférieur. Manger une grande variété de légumes, fruits et aliments à grains entiers chaque jour fait l'affaire.

Gènes

Il y a clairement une composition génétique pour ceux qui ont un CD. Jusqu'à 100 gènes ont été identifiés qui pourraient être impliqués et il y en a probablement beaucoup plus. Certains d'entre eux sont également présents chez les personnes qui ont ou vont contracter la colite ulcéreuse. Ils sont également présents dans d'autres troubles non gastro-intestinaux tels que certaines maladies immunitaires telles que la polyarthrite rhumatoïde et la sclérose en plaques. La recherche avance très vite mais à ce jour, nous savons que les gènes sont importants. Le gène est le premier fait à retenir.

Environnement

Par cela, je veux couvrir un domaine très vaste, mais surtout le régime. Lorsque les personnes ont un CD actif, nous savons que cela s’améliore lorsque les intestins sont complètement au repos. Cela signifie presque rien, sauf l'eau par la bouche. Il y a quelque chose dans les aliments ou les liquides que nous prenons par la bouche, ce qui aggrave le processus inflammatoire de Crohn. Lorsque vous supprimez ces facteurs préjudiciables, vous allez mieux. Mais nous ne savons pas avec certitude ce qui cause le problème. Serait-ce un produit non alimentaire tel qu'un facteur environnemental ou un produit chimique ajouté à la nourriture? Nous ne savions pas ou, avant maintenant, nous ne savions pas, mais maintenant nous commençons à avoir de très bonnes idées. Le point important est que la personne ou les multiples choses que nous prenons par la bouche, probablement dans les aliments que nous mangeons, sont le problème. Donc, le deuxième fait à retenir est l'environnement ou l'alimentation.

Bactéries intestinales

Les bactéries ont une mauvaise réputation en raison de la publicité et des mauvaises bactéries occasionnelles qui entrent dans les nouvelles. Cependant, presque toutes les bactéries sont bénignes ou réellement bonnes pour nous. Nous avons simplement des bactéries partout à l'intérieur et à l'extérieur de notre corps. Pour la plupart, ils nous protègent et offrent généralement des avantages très réels pour la santé.

La partie inférieure de l'intestin grêle et en particulier le côlon contient un nombre immense de bactéries. Ce sont les facteurs clés pour le patient CD. Comme nous l’avons noté, les bactéries présentes dans notre intestin sont généralement nos amis et nous procurent de nombreux avantages, comme la production de vitamines et un système immunitaire robuste. Dans la personne de Crohn, certains d'entre eux peuvent et, en fait, se comportent différemment. Pour des raisons qui ne font que commencer à apparaître, ces bactéries peuvent se déplacer à travers les défenses protectrices de l'intestin et envahir la paroi intestinale. S'il n'y a pas de bactérie dans l'intestin, il n'y a pas de maladie de Crohn. Ainsi, le troisième facteur clé à retenir est la bactérie.

Votre usine de bactéries intestinales

Pour comprendre la maladie de Crohn comme nous le faisons maintenant les médecins, il est important de connaître les bases de ce qui se passe dans notre propre usine de bactéries intestinales. L'intestin, en particulier le côlon, contient plus de 1000 espèces de bactéries et le nombre total de ces petites punaises atteint des trillions. Pour chaque cellule de notre corps, il y a au moins 10 cellules bactériennes dans le côlon et le nombre total de gènes de ces bactéries est plus de 100 fois supérieur à notre propre nombre de gènes. Ces bactéries bénéfiques font partie de nous depuis que les êtres vivants sont sur Terre.

Comme nous l’avons noté, nous ne pouvions tout simplement pas vivre sans les avantages que ces bactéries nous apportent. Le plus remarquable est qu'ils nous donnent un système immunitaire robuste qui nous protège toute notre vie. Mais voici où cela devient gênant pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn. Si l'usine de bactéries est si bénéfique, alors pourquoi est-ce un problème pour ceux qui ont la constitution génétique d'un CD? Les réponses à cette question sont de plus en plus connues. Parallèlement à ces connaissances, nous constatons que nos traitements pour CD se sont considérablement améliorés. Mais, tout aussi important, notre compréhension de ce qui se passe dans nos intestins avec certains aliments est également importante. Nous savons maintenant que certains aliments peuvent et, en fait, font une différence dans l'inflammation intestinale qui est la marque de fabrique de la CD.

La couche muqueuse

Le mot mucus fait apparaître une vision d'un nez qui coule lorsque vous avez un rhume. Pas très agréable Cependant, le mucus est une substance très précieuse et saine à avoir dans le corps. Chaque membrane de notre corps est recouverte d'une couche de mucus, y compris l'intérieur de notre nez. L'excès de mucus qui provient d'un rhume nasal est simplement la méthode utilisée par l'organisme pour nous protéger et nous aider à nous débarrasser du froid. Un meilleur terme que nous, médecins et chercheurs, utilisons est le biofilm. La couche muqueuse ou le biofilm est une couche dense de matière protéique qui adhère à la paroi interne de notre tractus intestinal. C'est la première ligne de défense dans l'intestin et empêche les bactéries de traverser et d'attaquer la paroi même de l'intestin. De plus, nous avons un système immunitaire vigoureux et robuste dans la paroi du côlon même.La couche muqueuse et ces cellules immunitaires constituent un puissant mécanisme de défense, sauf chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn. Quelque chose arrive à cette couche muqueuse ou à ce biofilm. Dans ces conditions, les bactéries peuvent migrer à travers la couche muqueuse et provoquer une inflammation des tissus sous-jacents. C'est comme ça que commence Crohn, Dans aucune autre affection intestinale que nous connaissons, la couche muqueuse est rompue, comme dans le cas de la maladie de Crohn. Un dernier commentaire Les émulsifiants constituent un groupe important d'additifs que les fabricants introduisent dans de nombreux aliments. Les détergents sont un autre groupe de produits chimiques extrêmement répandus dans la maison et la cuisine. Rappelez-vous ces 2 mots-émulsifiants et détergents. J'aurai plus à dire à leur sujet et comment ils peuvent perturber la couche muqueuse intestinale ou le biofilm.

Information diététique

Il existe tout simplement une énorme quantité de bonnes informations sur un régime pauvre en graisses saturées et en fibres. Celles-ci peuvent être consultées sur usda.gov, eatright.org, amazon.com et chaque librairie. La recherche de Google pour un régime riche en fibres et un régime faible en gras peut être utile. En particulier, recherchez des sources non commerciales. Le régime pauvre en graisses saturées et en fibres recommandé pour les patients souffrant de maladies coronariennes est exactement ce qui semble être bénéfique pour les patients souffrant de maladies intestinales inflammatoires. L'American Heart Association a des livres de recettes et des recettes qui peuvent être commandés sur leur site Web, heart.org.

Inflammation

L'inflammation est ce que la maladie de Crohn, c'est tout. Le fait essentiel est que les bactéries dans l'intestin, pour des raisons que nous comprenons maintenant plutôt bien, pénètrent dans la couche muqueuse protectrice recouvrant l'intérieur de l'intestin. De là, ils envahissent la paroi intestinale et causent ainsi la maladie de Crohn. La science en sait maintenant beaucoup sur l'inflammation dans le corps. Pour le patient de Crohn, ils valent la peine d'être connus.

a) mur de colon

Le régime typique à l'occidentale, riche en graisses saturées et en viande, fait 2 choses que nous connaissons. Tout d'abord, il stimule la production de bile excessive du foie. Chez les animaux, cet excès de bile favorise la croissance de certaines bactéries dans le côlon, ce qui peut provoquer une inflammation de type Crohn chez des animaux sensibles. C'est assez grave. Mais la deuxième chose majeure que ces graisses saturées font est d'induire un changement dans la composition des bactéries dans l'intestin lui-même. Encore une fois, cela conduit à une inflammation légère mais certaine dans la paroi du côlon. Tout aussi important, les cellules qui tapissent le côlon s'affaiblissent et permettent aux matières bactériennes de fuir entre les cellules et de s'accumuler dans le sang. Ceci est connu comme un intestin qui fuit. Les gens qui suivent un régime occidental, un régime riche en graisses, ont un intestin qui fuit. Ce n'est pas souhaitable.

b) Force immunitaire

La majeure partie de votre système immunitaire provient de la paroi du côlon. Cela commence le jour où nous naissons lorsque les bactéries commencent à se développer dans l'intestin du nourrisson. Après un régime, comme indiqué ci-dessus améliore la force de votre système immunitaire tout au long de votre vie. Cela, à son tour, fait probablement une différence positive dans la façon dont votre corps réagit à l'inflammation.

c) LPS (lipo-poly-saccharide)

Ce terrible mot sonnant fait référence à la décomposition des matériaux de la paroi des bactéries dans l'intestin. Lorsque ces substances glissent à travers une paroi intestinale qui fuit, comme c'est le cas dans la MC, elles pénètrent dans la circulation sanguine. On les appelle endotoxines ou simplement toxines. Ils induisent une inflammation dans tout le corps, dans les cellules adipeuses, dans la paroi des artères (athérosclérose), dans le foie et ailleurs. Personne ne veut les toxines dans leur corps, en particulier un patient de Crohn.

d) les huiles oméga 3 et oméga 6

Comprendre ces huiles peut être compliqué. Les huiles oméga 3 sont les huiles vraiment désirables. Ils protègent le cœur, sont présents dans les poissons, en particulier les poissons gras et certaines noix et huiles végétales telles que l'huile de canola. Les huiles oméga 3 diminuent l'inflammation dans le corps. Les huiles oméga-6, par contre, peuvent être mauvaises et pas si désirables, même si elles sont du type gras polyinsaturé. C'est le rapport ou la proportion d'oméga 6 aux huiles oméga 3 dans le produit qui semble être important. Par exemple, l'huile d'olive a un ratio de 10: 1, ce qui est souhaitable. Cependant, l'huile d'olive contient une grande partie des graisses mono-insaturées très désirables. L’huile de canola a quant à elle un rapport oméga 6 / oméga 3 d’environ 2: 1, ce qui est très bon. Les huiles de canola et d'olive sont probablement les huiles de cuisson et les huiles végétales les plus saines pour notre corps.

La ligne de fond pour l'inflammation est de suivre un régime de Crohn, comme indiqué ci-dessus. Ce régime:

  • réduit l'inflammation dans la paroi intestinale
4.3
Note utilisateur: 25
5
15
4
2
3
1
2
2
1
0