Ballonnement

Aller à la navigation Aller à la recherche
Cet article concerne le gonflement abdominal. Pour d'autres utilisations, voir Bloat (désambiguïsation).
Ballonnement
Classification et ressources externes
Spécialité Gastroentérologie
CIM-9-CM 787.3

Le ballonnement abdominal est un symptôme qui peut apparaître à tout âge, généralement associé à des troubles gastro-intestinaux fonctionnels ou à des maladies organiques, mais peut également apparaître seul.[1] La personne ressent un abdomen plein et serré.[2] Bien que ce terme soit généralement utilisé de manière interchangeable avec la distension abdominale, ces symptômes ont probablement des processus physiopathologiques différents, qui ne sont pas complètement compris.[3]

La première étape de la prise en charge consiste à trouver un traitement pour les causes sous-jacentes qui en sont à l’origine d’un examen médical détaillé et d’un examen physique. L'inconfort peut être atténué par l'utilisation de certains médicaments et modifications alimentaires.[1]

Symptômes

Les symptômes les plus communs associés aux ballonnements sont une sensation que l'abdomen est plein ou distendu. Rarement, les ballonnements peuvent être douloureux ou causer un essoufflement.

Les douleurs dues aux ballonnements peuvent être douloureuses et provoquer des crampes d'estomac. Ces douleurs peuvent survenir n'importe où dans le corps et peuvent changer rapidement de lieu.[4] Ils sont tellement douloureux qu'ils sont parfois pris pour des douleurs cardiaques lorsqu'ils se développent dans la partie supérieure gauche de la poitrine. Les douleurs du côté droit sont souvent confondues avec des problèmes d'appendice ou de vésicule biliaire.

Un symptôme de gaz qui n'y est normalement pas associé est le hoquet. Le hoquet est inoffensif et diminuera d'eux-mêmes; Ils aident également à libérer le gaz qui se trouve dans le tube digestif avant qu'il ne descende dans les intestins et provoque des ballonnements. Les causes importantes mais peu fréquentes des ballonnements abdominaux comprennent les ascites et les tumeurs.[5]

Les causes

Les causes des ballonnements sont nombreuses: alimentation, syndrome du côlon irritable, intolérance au lactose, reflux et constipation.

Des conditions médicales spécifiques telles que la maladie de Crohn ou une occlusion intestinale peuvent également contribuer à la quantité de ballonnements d'estomac ressentie.

Les causes courantes des ballonnements abdominaux sont:

  • Trop manger
  • Distension gastrique
  • Intolérance au lactose, intolérance au fructose et autres intolérances alimentaires
  • Syndrome prémenstruel
  • Allergie alimentaire
  • Aérophagie (déglutition d'air, habitude nerveuse)
  • Syndrome de l'intestin irritable[1]
  • Maladie coeliaque[6]
  • Sensibilité au gluten non coeliaque[7]
  • Obstruction intestinale partielle
  • Syndrome de vidange gastrique ou vidange gastrique rapide
  • Aliments producteurs de gaz
  • Constipation
  • Graisse viscérale
  • Syndrome splénique-flexure
  • Menstruations, dysménorrhée
  • Syndrome des ovaires polykystiques et kystes ovariens
  • Syndrome d'Alvarez, ballonnement d'origine inconnue ou psychogène sans excès de gaz dans le tube digestif
  • Infestation massive avec des parasites intestinaux (par exemple, Ascaris lumbricoides)
  • Diverticulose
  • Certains médicaments, comme la phentermine
  • Survient chez certains en raison de l'hypersécrétion salivaire et de la déshydratation.
  • Cancer des ovaires

Les causes importantes mais peu fréquentes de ballonnements abdominaux comprennent:

  • Grandes tumeurs intra-abdominales, telles que celles provenant des cancers de l'ovaire, du foie, de l'utérus et de l'estomac
  • Mégacôlon, une dilatation anormale du côlon causée par certaines maladies, comme la maladie de Chagas, une infection parasitaire
  • Procédures de réanimation cardio-pulmonaire, dues à l'insufflation d'air artificielle bouche à bouche.

Chez les animaux, les causes de ballonnement abdominal comprennent:

  • Volvulus de dilatation gastrique, une condition des chiens qui se produit lorsque le gaz est piégé à l'intérieur de l'estomac et que la torsion gastrique l'empêche de s'échapper [8]
  • Le tympanum ruminal, une condition des ruminants qui se produit lorsque le gaz ne peut s'échapper du rumen.

Fibre

La plupart des cas de ballonnement de l'estomac sont dus à une mauvaise alimentation. Le gaz se produit à cause des bactéries dans le côlon et est un sous-produit de la digestion des fibres solubles. Un apport insuffisant ou irrégulier en fibres et en eau peut provoquer un ballonnement ou une constipation. Les sources naturelles les plus courantes de fibres comprennent les fruits et les légumes ainsi que le blé ou le son d'avoine. Ces fibres sont les plus susceptibles de provoquer des flatulences.[9] Les fibres sont fabriquées par les plantes et ne sont pas facilement digérées par le tractus gastro-intestinal humain. Il existe deux principaux types de fibres alimentaires: les fibres solubles et insolubles. Les fibres solubles sont prébiotiques et fermentent facilement dans le côlon pour former des gaz, tandis que les fibres insolubles sont métaboliquement inertes et absorbent l'eau lorsqu'elle se déplace dans le système digestif, contribuant ainsi à la défécation. La plupart des types de fibres (insolubles) sont attachés à l'eau du corps dans l'intestin et augmentent le volume des selles.

Gaz intestin

Le gaz dans le tractus gastro-intestinal a seulement deux sources. Il est soit avalé, soit produit par des bactéries qui habitent normalement les intestins, principalement le côlon.[10]

Belching ou rots est une capacité universelle qui fonctionne en enlevant le gaz de l'estomac par la bouche. L'estomac peut devenir gonflé quand trop d'air est avalé en mangeant et en buvant trop rapidement. Lorsque l'estomac gonfle, les éructations éliminent le gaz et atténuent la douleur associée. Le burping peut également être utilisé comme une forme de soulagement de l'inconfort abdominal autre que trop de gaz dans l'estomac.

La flatulence ou le péter fonctionne un peu comme rots, mais aide le corps à passer le gaz à travers l'anus, pas la bouche. Les bactéries présentes dans le tractus intestinal provoquent l'expulsion du gaz de l'anus. Ils produisent le gaz pendant que la nourriture est digérée et déplacée de l'intestin grêle. Ce gaz s'accumule et provoque un gonflement ou un ballonnement dans la région abdominale avant sa libération.

Constipation

Un problème gastro-intestinal courant est la constipation, les selles peu fréquentes, les selles dures ou les tensions au cours des mouvements, qui entraînent de graves ballonnements. Étant donné que la plupart des cas de constipation sont temporaires, de simples modifications du mode de vie, telles que faire plus d'exercice et augmenter la consommation de fibres, peuvent contribuer à atténuer la constipation.[11] Certains cas de constipation continueront de s'aggraver et nécessiteront des méthodes non conventionnelles pour libérer les excréments et réduire la quantité de ballonnements dans l'estomac. Le sang dans les selles, la douleur intense dans l'abdomen, la douleur rectale et la perte de poids inexpliquée doivent être signalés à un médecin. Les ballonnements accompagnent systématiquement la constipation et ils ne se développeront pas sans une cause sous-jacente.

Brûlures d'estomac et reflux acide

Sensations de brûlure douloureuses dans la poitrine qui est causée par le reflux gastro-oesophagien est connu sous le nom de brûlures d'estomac. Le reflux est le reflux des sucs gastriques de l'estomac dans l'œsophage. Brûlures d'estomac a différents déclencheurs, y compris certains aliments, les médicaments, l'obésité et le stress. Ces déclencheurs sont différents pour chaque individu. La maladie de reflux gastro-œsophagien ou RGO est une maladie chronique qui peut entraîner des complications plus graves comme le cancer de l'œsophage. Les options de traitement sont disponibles pour traiter les symptômes et l'état, mais il n'y a pas de remède pour la maladie. Les symptômes comprennent des rots, des ballonnements abdominaux et de l'estomac, ainsi que de la douleur et de l'inconfort. Les repas lourds, couchés ou se penchant après avoir mangé devraient être évités pour aider à prévenir le reflux. Le ballonnement de l'estomac avec reflux est intense et restera jusqu'à ce que la nourriture soit complètement digérée.

Les ballonnements post-mortem se produisent dans les cadavres, en raison de la formation de gaz par l'action bactérienne et la putréfaction des tissus internes de l'abdomen et de l'intérieur des intestins.

Conditions connexes

Les conditions qui sont liées au ballonnement comprennent la constipation, l'intolérance au lactose et la maladie de reflux acide. Toutes ces conditions partagent les mêmes symptômes et peuvent partager les mêmes agents causatifs. Ces causes incluent l'alimentation malsaine, le tabagisme, la consommation d'alcool, la faible quantité d'exercice et la santé globale. Chacune de ces conditions peut être ressentie comme un symptôme des autres et est également une cause pour chacune d'entre elles. Dans la plupart des cas où l'une des conditions est présente, il y en a au moins une sinon deux parmi les autres. Le traitement pour chaque condition est effectué en utilisant les mêmes médicaments et les changements diététiques recommandés comme l'augmentation de l'apport en fibres et la réduction de l'apport en graisses. Si les conditions se développent en maladie telle que le reflux gastro-oesophagien ou la constipation chronique, des médicaments supplémentaires seront nécessaires. Les ballonnements et les flatulences sont parfois liés à la constipation, et le traitement de la condition sous-jacente peut être utile.[12]

Traitement

Il existe de nombreux médicaments en vente libre (OTC) qui peuvent être utilisés pour traiter les ballonnements.Des enzymes alimentaires peuvent être trouvés dans certains produits qui aideront à décomposer les sucres présents dans les céréales, les légumes et les produits laitiers. Ils peuvent être pris avant que la nourriture soit consommée ou ajoutée à la nourriture qui cause le gaz et les ballonnements. Un autre type de médicament est les comprimés de charbon actif qui diminuent l'odeur du gaz. Le traitement le plus commun est les antiacides. Ces médicaments n'ont aucun effet sur le gaz qui se trouve présentement dans les intestins, mais permettent une érosion plus facile de l'accumulation de gaz, ce qui réduit la quantité de ballonnements qui se développe. Un autre traitement est Simethicone, un agent anti-moussant oral qui aide le corps à expulser le gaz plus rapidement.Aussi les combinaisons de prokinetics, tels que domperidone + metoclopramide + diphenhydramine (ce dernier pour la prévention des réactions extrapyramidal, en particulier les réactions dystoniques aiguës) + inhibiteurs de la pompe à protons (PPI), ont des effets dramatiques sur les blatters et les pleureuses en particulier.

Changements de style de vie

Plusieurs mesures peuvent être prises pour soulager la pression dans l’estomac. Faire une promenade après avoir mangé un repas est un bon moyen de pousser le contenu des intestins. L'exercice libère des hormones qui agissent pour stimuler l'activité intestinale.Les aliments comme les gommes à bulles ou les boissons gazeuses entraînent également une accumulation d’air qui entraîne un excès de gaz et des ballonnements, tout comme le fait de fumer. Il existe également certains types de légumes et de fruits qui contiennent des types d'amidon mal digérés par les humains mais bien digérés par les bactéries.

Voir également

  • Distension abdominale

Remarques

  1. ^ un b c Seo AY, Kim N, Oh DH (2013). "Ballonnement abdominal: physiopathologie et traitement". J Neurogastroenterol Motil (La revue). 19 (4): 433-53. doi: 10.5056 / jnm.2013.19.4.433. PMC 3816178 Librement accessible. PMID 24199004.
  2. ^ Ballonnements abdominaux, National Institutes of Health, Récupéré le 7 novembre 2013
  3. ^ Lacy BE, Gabbard SL, Crowell MD (2011). "Physiopathologie, évaluation et traitement des ballonnements: espoir, battage médiatique ou air chaud?". Gastroentérol Hépatol (N Y) (La revue). 7 (11): 729-39. PMC 3264926 Librement accessible. PMID 22298969.
  4. ^ Gaz et gaz douleurs Mayo Clinic. Récupéré le 2010-01-26
  5. ^ Bloating Abdominal MedLine Plus. Récupéré le 2010-01-26
  6. ^ "Les symptômes et les causes de la maladie coeliaque". NIDDK. Juin 2016. Récupéré 15 avril 2018.
  7. ^ Czaja-Bulsa G (avr 2015). "Sensibilité au gluten non coeliaque - Une nouvelle maladie avec intolérance au gluten". Clin Nutr (La revue). 34 (2): 189-94. doi: 10.1016 / j.clnu.2014.08.012. PMID 25245857.
  8. ^ Bloat dans les chiens: causes, risques et traitement Pack d'animaux de compagnie. Récupéré le 2018-02-05
  9. ^ Fibre Et Gaz Augmenté MedicineNet. Récupéré le 19/01/2010
  10. ^ Quelles sont les causes Flatulence MedicineNet. Récupéré le 19/01/2010
  11. ^ Constipation Definition Mayo Clinique Récupéré le 19/01/2010
  12. ^ Belching ballonnements et Flatulence American College of Gastroenterology. Récupéré le 2010-01-26

Les références

  • En partie basé sur les ballonnements abdominaux. MedlinePlus (Encyclopédie médicale du domaine public américain). Date de mise à jour: 10 novembre 2004. Mis à jour par: Christian Stone, M.D., Division de gastroentérologie, Université de Washington, St. Louis School of Medicine, St. Louis, MO. Examen fourni par VeriMed Healthcare Network. Ahmed Shazly.
  • Van Vorous, Heather. Manger pour IBS. 2000. ISBN 1-56924-600-9.Extrait avec la permission de l'auteur à Help for Irritable Bowel Syndrome (voir la section IBS Diet)
  • v
  • t
  • e
Symptômes et signes: système digestif et abdomen (R10-R19, 787,789)
Plus haut
  • La nausée
  • Vomissement
  • Brûlures d'estomac
  • Aérophagie
  • Dysphagie
    • oropharyngé
    • oesophagien
  • Odynophagie
  • Mauvaise haleine
  • Xérostomie
  • Hypersalivation
  • Burping
    • Roux humide
Defaecation
  • Flatulence
  • Incontinence fécale
    • Encoprésie
  • Du sang: Sang occulte fécal
  • Ténesme rectal
  • Constipation
  • Défécation obstruée
  • La diarrhée
  • Décharge rectale
  • Signe du Psoas
  • Signe de l'obturateur
  • Le signe de Rovsing
  • Signe hamburger
  • Talon tap signe
  • Le signe d'Aure-Rozanova
  • Signe de Dunphy
  • Signe de l'aulne
  • Le signe de Lockwood
  • Le signe de Rosenstein
Abdomen
  • Douleur abdominale
    • Abdomen aigu
    • Coliques
    • Bébé colique
    • Protection abdominale
    • Souplesse de rebond
  • Distension abdominale
    • Ballonnement
    • Ascite
    • Tympanites
    • Dénervement changeant
    • Flancs flotter
    • Test d'onde de fluide
  • Masse abdominale
  • Hépatosplénomégalie
    • Hépatomégalie
    • Splénomégalie
  • Jaunisse
  • Signe Mallet-Guy
  • Signe flaque d'eau
Récupérée de «https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Bloating&oldid=843890612»

Ballonnement

Aperçu

Le gaz intestinal est un sujet que les gens trouvent souvent difficile à discuter, mais nous avons tous du gaz dans notre tractus intestinal. Le gaz peut contribuer à un sentiment de ballonnement (plénitude), des éructations, des crampes abdominales et des flatulences (gaz). Ces symptômes sont généralement brefs et résolus une fois que le gaz est libéré par éructations ou flatulences. Certaines personnes peuvent être plus sensibles à des quantités de gaz normales et développer les symptômes ci-dessus.

Symptômes

Les éructations sont un processus normal et résultent d'une accumulation d'air dans l'estomac. L'air peut soit être rétracté, soit être évacué de l'estomac dans l'intestin grêle et transmis ensuite sous forme de gaz rectal (flatulence).

Le ballonnement se réfère à une sensation de plénitude dans la partie supérieure de l'abdomen. Cela peut être influencé par l'accumulation de gaz et / ou d'aliments dans l'estomac. Certains patients présentent le symptôme avec des quantités normales de gaz gastrique.

La flatulence désigne le passage du gaz rectal. Le gaz est généralement une combinaison d'air et de gaz avalés, produits par l'action des bactéries du côlon sur les glucides non digérés.

Les gaz qui s'accumulent dans la partie supérieure droite du côlon peuvent entraîner des douleurs qui peuvent ressembler à des douleurs de la vésicule biliaire. Les gaz qui s'accumulent dans la partie supérieure gauche du côlon peuvent rayonner jusqu'à la poitrine et ressembler à une douleur cardiaque.

Les causes

Nous avalons tous de l'air pendant le processus de manger. Les personnes peuvent avoir un excès de déglutition en suçant des bonbons durs ou du chewing-gum. La consommation de boissons gazeuses telles que la soude ou la bière peut également générer un excès d'air gastrique. De plus, les personnes anxieuses peuvent avaler de l'air de manière excessive. Les prothèses dentaires mal ajustées et les «gouttes» chroniques post-nasales peuvent également provoquer une déglutition excessive de l'air. En conséquence, des quantités importantes de gaz peuvent pénétrer dans l'estomac et dans l'intestin grêle en 24 heures, ce qui peut entraîner des éructations, des ballonnements ou des flatulences.

Certains glucides ne peuvent pas être digérés par les enzymes de l'intestin grêle et atteignent le côlon où les bactéries les métabolisent en gaz d'hydrogène et en dioxyde de carbone. Des exemples de tels aliments sont le son, le chou, le chou-fleur, le brocoli et les haricots. Cela peut entraîner un excès de flatulence chez certains patients. De nombreux patients présentent des crampes abdominales, des ballonnements et des flatulences lorsqu'ils ingèrent du lait, certains fromages ou des glaces car ils ne contiennent pas l'enzyme (lactase) nécessaire pour digérer les sucres du lait (lactose). Cette affection, appelée intolérance au lactose, est moins fréquente chez les personnes d’origine nord-européenne.

Une autre cause de ballonnement et de distension abdominale est appelée prolifération bactérienne. Ce n'est pas une infection, mais cela se produit quand il y a un excès de bactéries normales dans l'intestin grêle. Cela se traduit par une production accrue de gaz intestinal contribuant aux symptômes ci-dessus. Enfin, la constipation sous-jacente peut également contribuer à des ballonnements et à une sensation de distension abdominale.

Facteurs de risque

Comme mentionné ci-dessus, l'ingestion excessive d'air et certains aliments et boissons gazeuses contribuent de manière significative aux éructations et aux flatulences. Certains patients atteints du syndrome du côlon irritable (SCI) semblent être uniquement sensibles aux volumes normaux ou légèrement accrus de gaz intestinaux et peuvent développer des crampes abdominales. Les patients présentant une anatomie modifiée due à une intervention chirurgicale ou présentant certaines maladies rhumatologiques peuvent présenter un risque accru de prolifération bactérienne dans l'intestin grêle, ce qui peut entraîner des éructations, des ballonnements ou des flatulences.

Certains patients, en particulier les femmes qui ont eu une ou plusieurs grossesses, présentent une distension abdominale en position debout. Ceci est souvent supposé être une accumulation de gaz. Cependant, si la distension n'est pas présente lorsque le patient est à plat, l'explication probable est la faiblesse des muscles abdominaux (qui s'étendent de la cage thoracique inférieure au bassin des deux côtés de l'ombilic) en raison de l'étirement et de la perte de tonus musculaire qui se produit pendant la grossesse.

Diagnostic

Il y a des personnes qui ont des brûlures d'estomac et des troubles de l'estomac qui peuvent avaler de l'air pour se soulager. Le diagnostic de reflux oesophagien ou d'inflammation gastrique doit être exclu par radiographie ou endoscopie (examen de l'œsophage et de l'estomac avec un tube souple pendant que le patient est sous sédation). Une distension abdominale en érection mais pas en position couchée indique une faiblesse des muscles abdominaux. En cas de suspicion d'intolérance au lactose, le lait peut être retiré du régime et les symptômes observés. Cependant, le lactose peut être administré par voie orale et le gaz hydrogène généré chez les personnes sensibles peut être mesuré dans l'haleine. Les écoulements post-nasaux dus à des problèmes de sinus peuvent causer la déglutition de l'air et doivent être pris en compte. Si l'on soupçonne une prolifération bactérienne, votre médecin peut administrer un test respiratoire à l'hydrogène.

Les analyses de sang ne sont généralement pas utiles pour les problèmes gazeux, mais les tests de dépistage de la maladie cœliaque peuvent s'avérer utiles, car l'absence d'absorption du blé, de l'orge et du seigle peut entraîner un excès de flatulences.

Les patients qui se plaignent de passages de gaz excessifs peuvent bénéficier d'un journal intime pendant trois jours. L'heure de chaque passage de gaz et de la nourriture pour chaque repas peut être notée. Les passages de gaz peuvent être comparés à la fréquence de flatulence "normale" publiée.

Traitement

Les patients doivent éliminer les boissons gazeuses telles que les sodas et la bière. Les aliments tels que le chou-fleur, le brocoli, le chou, les haricots et le son doivent être évités. Le lait et les autres produits laitiers doivent être évités. Le lait lacté ou le lait non laitier tel que le lait de soja ou d'amande peuvent être utilisés. Il faut éviter de mâcher de la gomme et de sucer des bonbons durs. Les gommes à mâcher sans sucre et les bonbons durs doivent être évités car ils peuvent contenir du mannitol ou du sorbitol comme édulcorants pouvant causer des flatulences.Pour s'assurer que seuls les aliments potentiellement symptomatiques sont éliminés sans entraîner de restrictions alimentaires marquées, les patients doivent éliminer les aliments un par un et tenir un journal des symptômes.

Les produits à base de siméthicone ont été promus comme traitement contre la gazosité, mais leur efficacité n’a pas été convaincante. Les comprimés de charbon de bois ont également été utilisés pour réduire les flatulences sans bénéfice convaincant. Le sous-salicylate de bismuth a été utilisé pour réduire l'odeur nocive de certains gaz rectaux contenant des sulfa. L'alpha-d-galactosidase, un produit en vente libre, a été utilisé pour aider à la digestion des glucides complexes. Certains patients peuvent bénéficier de cette stratégie.

Les personnes atteintes de SCI peuvent bénéficier d'un traitement symptomatique des «douleurs gazeuses» en utilisant un traitement antispasmodique tel que la dicyclomine ou l'hyoscyamine sous la langue.

Certains patients présentant une prolifération bactérienne peuvent observer une amélioration de l'utilisation occasionnelle d'antibiotiques pour réduire le nombre de bactéries dans l'intestin grêle, réduisant ainsi la production de gaz.

Si des muscles abdominaux faibles sont suspectés d'être à l'origine d'une distension abdominale, des exercices de tension abdominale peuvent être utiles, bien que très difficiles à réaliser lorsque les patients sont d'âge moyen ou plus âgés.

Si les symptômes ne répondent pas aux stratégies nutritionnelles mentionnées ci-dessus, il faut rechercher une aide médicale afin de s'assurer qu'aucune autre anomalie sous-jacente n'est présente.

LES POINTS IMPORTANTS

  • Les éructations et les flatulences sont des processus corporels normaux.
  • L'air avalé est "gaz" dans le corps et contribue de manière significative aux symptômes.
  • Les glucides alimentaires non absorbés peuvent provoquer la production de gaz par les bactéries du côlon.
  • Les boissons gazeuses, les sucres durs et le chewing-gum doivent être évités.
  • La distension abdominale lorsqu'elle est érigée mais non couchée peut être due à la faiblesse des muscles abdominaux.
  • L'augmentation de la fréquence ou de la gravité des symptômes devrait inciter l'attention médicale.

Auteur (s) et date (s) de publication

Ronak Modi, MD, et Harris R. Clearfield, MD, MACG, Collège de médecine de l'Université Drexel, Philadelphie, PA - Mis à jour en juillet 2013.

Michael Levitt, MD, Centre médical des anciens combattants, Minneapolis, MN, et Larry Szarka, MD, École de médecine Mayo, Rochester, MN - Publié en juin 2004.

retourner en haut

4.7
Note utilisateur: 23
5
13
4
3
3
1
2
2
1
0