Le pouvoir de la prière et du jeûne: la vie spirituelle en Dieu

PRIÈRE
Par Marilyn Hickey
Chroniqueur invité

CBN.com - "Le jeûne et la prière? Ceux-ci ne se sont-ils pas démodés il y a des décennies?" La femme qui m'a dit cela était une femme pieuse, une femme qui avait passé toute sa vie dans l'église et une femme déterminée à obéir au Seigneur. Elle connaissait sa Bible. Elle était très sérieuse dans ses questions.

Pourtant, pour une raison quelconque, elle avait conclu - du moins inconsciemment - que le jeûne et la prière n'étaient plus destinés aux croyants du monde d'aujourd'hui.

La vérité est que le jeûne et la prière sont pour aujourd'hui! En fait, maintenant plus que jamais!

La combinaison du jeûne et de la prière n'est pas une mode ou une approche novatrice de la discipline spirituelle. Le jeûne et la prière ne font pas partie d'une méthode ou d'un plan conçu par l'homme. Ils ne sont pas le moyen de manipuler une situation ou de créer une circonstance. Le jeûne et la prière sont des disciplines bibliques qui conviennent à tous les croyants de tous les âges et de tous les siècles dans toutes les parties du monde.

Au fil des années, j'ai appris que beaucoup de gens dans l'église n'avaient jamais appris le jeûne et la prière et que, par conséquent, beaucoup n'ont jamais jeûné et prié. En conséquence, ils ne savent pas pourquoi le jeûne et la prière sont importants, ce que la Bible enseigne sur le jeûne ou la manière de jeûner. Pour beaucoup, le jeûne sonne comme une corvée - ou une forme d'ouvrage religieux. Pour d'autres, le jeûne semble extrêmement difficile. Les gens ont tendance à craindre les rapports de ceux qui jeûnent depuis plusieurs semaines. Quand j'entends parler de tels jeûnes, je pense sans doute à ce qu'ils pensent: Si je jeûnais aussi longtemps, je mourrais! Je ne pouvais pas faire ça!

Laissez-moi vous assurer dès le début de ce livre que je ne préconise pas de longues périodes de jeûne pour chaque croyant. Un jeûne peut être aussi court qu'un repas. Je ne préconise pas non plus le jeûne et la prière pour le simple fait de dire avec une auto-justice: "J'ai jeûné et prié à ce sujet". Je ne préconise pas le jeûne pour que ceux qui ont faim dans un pays étranger aient la nourriture que vous auriez mangée ce jour-là, ce qui est hautement improbable. Je ne préconise pas le jeûne en dehors de la prière.

PRINCIPALES RAISONS POUR RAPIDER ET PRIER

Cependant, j'encourage chaque croyant à jeûner et à prier pour deux raisons très importantes:

1. Les Écritures nous enseignent à jeûner et à prier

La Bible a beaucoup à dire sur le jeûne et la prière, y compris sur les commandes de jeûne et de prière. La Bible nous donne aussi des exemples de personnes qui ont jeûné et prié, utilisant différents types de jeûnes pour différentes raisons, qui sont toutes des résultats très positifs. Jésus a jeûné et prié. Les disciples de Jésus ont jeûné et prié après la résurrection. De nombreux héros et héroïnes de la foi de l’Ancien Testament ont jeûné et prié. Les disciples de Jean-Baptiste ont jeûné et prié. Beaucoup de personnes dans l'église primitive ont jeûné et prié. Ce que les Écritures nous ont enseigné directement et à travers les exemples des saints est certainement quelque chose que nous devons faire.

2. Le jeûne et la prière vous placent dans la meilleure position possible pour une percée

Cette percée pourrait être dans le domaine de l'esprit. Il peut s'agir de vos émotions ou de vos habitudes personnelles. Il peut s'agir d'un domaine très pratique de la vie, comme une relation ou des finances. Ce que j'ai vu à maintes reprises au cours des années, pas seulement dans les Écritures, mais dans d'innombrables histoires personnelles que d'autres m'ont racontées, c'est que les périodes de jeûne et de prière produisent de grands résultats spirituels. Ce qui n'était pas une réalité . . était soudainement. Ce qui n'avait pas fonctionné . . soudainement fait. La situation indésirable ou l'objet qui était là. . . soudainement n'était pas là. La relation qui n'était pas aimante. . . soudain j'aimais. Le travail qui ne s'était pas matérialisé. . . soudainement fait.

Les conclusions très simples et directes que je tire sont les suivantes: Premièrement, si la Bible nous apprend à faire quelque chose, je veux le faire. Je veux obéir au Seigneur de toutes les manières qu'il me commande d'obéir. Et deuxièmement, si jeûner et prier sont des moyens pour une percée que Dieu a pour moi, je veux entreprendre ces disciplines pour que je puisse vivre cette percée!

Chaque personne que je connais a besoin d'une percée dans certains domaines de sa vie. Je ne suis pas une exception. J'ai besoin de percées tout le temps - ce peut être une percée dans la compréhension d’une situation, une réponse révolutionnaire à un problème, une idée révolutionnaire, une vision révolutionnaire, une percée dans la fourniture financière ou matérielle, une percée dans la santé. Si vous avez des besoins dans votre vie, vous avez besoin d'une percée de Dieu pour répondre à ce besoin! Le jeûne et la prière brisent le joug de la servitude et provoquent la libération de la présence, du pouvoir et des provisions de Dieu.

J'ai certainement constaté cela au cours de mon ministère.

À l'âge de quarante-deux ans, je suis allée dans un camp des Assemblées de Dieu à Alexandria, dans le Minnesota, pour parler d'une retraite pour femmes. Les deux premiers jours de la retraite se sont très bien déroulés, puis j'ai passé une journée entre la première retraite et la seconde - tant de femmes s'étaient inscrites, le camp ne pouvait pas accueillir toutes les femmes en même temps. J'ai profité de cette journée dans ce bel endroit du Minnesota pour profiter des lacs et des arbres - c'était un environnement magnifique - et pour prier pour la volonté de Dieu pour ma vie. Je me sentais comme si je faisais beaucoup de bonnes choses, mais je pensais aussi que Dieu pourrait me manquer. J'avais envie d'entendre parler de Dieu et de recevoir une révélation de lui au sujet de ma vie.

En ce jour de jeûne et de prière, Dieu m'a parlé des paroles d'Ésaïe 11: 9: "Je vous ai appelés à couvrir la terre de la Parole". Au fil des ans, le Seigneur m'a confirmé ce mot à plusieurs reprises, mais c'était mon appel initial à porter le message de la Parole de Dieu sur toute la terre, et cela était le résultat d'une journée de prière et de jeûne.

La percée dont vous pourriez avoir besoin dans votre vie est un sens de la direction de Dieu - non seulement pour aujourd'hui et pour demain, mais pour la vaste portée de votre vie. Si vous aspirez à connaître le but de Dieu pour vous sur cette terre, je vous encourage fortement à chercher Dieu dans la prière et le jeûne.

LES PRINCIPES DU JEUNE BIBLIQUE

Il y a deux principes principaux liés à la prière et au jeûne dans la Bible.

Premièrement, le jeûne biblique se passe sans nourriture. Le nom traduit par "rapide" ou "un jeûne" est tsom dans l'hébreu et nesteia en grec Cela signifie l'abstinence volontaire de nourriture. La traduction littérale en hébreu serait "ne pas manger". Le littéral grec signifie "pas de nourriture".

Je connais des gens qui disent ne pas avoir la télévision ou les films, et ils appellent ces temps de "jeûne". Je ne suis pas opposé à cette définition du jeûne du jeûne qui implique que nous abandonnons une chose pour la remplacer par quelque chose d'autre, et au sens biblique, spécifiquement pour la remplacer par la prière. Mais dans l’ensemble, je pense que le jeûne est lié à notre abstention de la nourriture. Deuxièmement, le jeûne biblique est lié à de sérieuses saisons de prière. Plus nous approchons de la prière et du jeûne, plus les résultats seront sérieux.

J'entends parfois des gens dire: «J'abandonne le chocolat» et ils considèrent cela comme un type de jeûne. Je pense que c'est une approche plutôt frivole. Le but premier et le plus important d'un jeûne biblique ou spirituel est d'obtenir une percée sur une question particulière que l'on élève vers le Seigneur dans la prière. Un jeûne spirituel implique nos cœurs et la manière dont nous nous rapportons et faisons confiance à Dieu. Cela se rapporte au discernement et à la force de suivre ce que Dieu pourrait nous révéler sur les circonstances de notre vie ou sur la direction que nous devons prendre.

Je ne suis pas contre le jeûne pour perdre du poids. Beaucoup de gens rapides pour perdre du poids ou maintenir leur poids.Que je m'oppose à faire perdre du poids est votre objectif principal dans une saison de jeûne spirituel et de prière. Avoir un objectif de perte de poids fait de votre jeûne un plan de régime, pas un moment de véritable jeûne et de prière. Si perdre du poids est votre objectif dans le jeûne, vous perdrez toute la raison du jeûne, et vous ne vous préoccuperez probablement que de ce que vous ne mangez pas plutôt que de ce que vous êtes amené à prier.

Maintenant, il y a certainement un problème de nourriture associé à de nombreuses saisons de prière et de jeûne, et permettez-moi d'ajouter rapidement ceci: le contrôle de l'alimentation est une raison valable de jeûner. Le but n'est pas le nombre de kilos que vous pourriez perdre pendant un jeûne, mais plutôt de faire confiance à Dieu pour vous aider à reprendre la maîtrise de la nourriture pendant un jeûne. Jésus a dit: "L'esprit est ... disposé, mais la chair est faible" (Matt. 26:41). Le jeûne est un moyen de soumettre la chair au Seigneur afin qu'il puisse nous renforcer dans notre maîtrise de nous-mêmes. Le jeûne dans la chair nous rend plus forts pour résister aux tentations de la chair. Ces tentations concernent très souvent la nourriture.

S'abstenir de la nourriture est souvent la manière dont Dieu montre que son désir pour nous est de retrouver la maîtrise de toutes les choses associées à notre chair afin de soumettre notre chair et de mettre l'accent sur les questions spirituelles. La promesse de Dieu est de nous aider à vaincre la chair et à soumettre toutes les tentations charnelles.

Abstention de la nourriture pour la maîtrise de la chair

Nous sommes sage de reconnaître que la nourriture était la tentation utilisée par le diable pour que Eve et Adam pèchent dans le jardin d'Eden. Dans Genèse 2, le Seigneur Dieu a dit à Adam et à Eve qu’ils pouvaient manger librement de chaque arbre du jardin d’Eden », mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n'en mangeras pas; tu en mangeras tu mourras sûrement "(Gen. 2:17). Dieu n'a pas dit à Adam et Eve de s'abstenir de toucher un animal particulier, de sentir une fleur particulière ou de nager dans un certain cours d'eau. Il leur a dit de s'abstenir de prendre un fruit particulier dans leur corps - un type de fruit parmi tous les nombreux types qu'il avait mis à leur disposition.

Dieu avait donné à Adam et Ève l'autorité sur toutes les choses qu'il avait créées - chaque oiseau, poisson, bête des champs et sur toutes les semences d'herbes qui sont sur la face de toute la terre et chaque arbre dans lequel se trouve le fruit d'un arbre qui donne de la semence, il sera pour toi de la viande "(Gen. 1:29). Dieu n'a pas empêché Adam et Eve d'interagir avec une partie quelconque de la création de Dieu lorsqu'il leur a ordonné d'être féconds, de se multiplier, de reconstituer la terre et de la maîtriser, sauf pour cet arbre et ses fruits. Ils ne devaient pas manger d'un arbre particulier, ce que Dieu leur a décrit comme "l'arbre de la connaissance du bien et du mal".

Pourquoi Dieu a-t-il mis à part cet arbre et ses fruits? Dieu donnait à Adam et à Eve le libre arbitre et la capacité de faire des choix et des décisions. Le libre arbitre n'est pas vraiment gratuit si une personne n'a pas le choix.

Adam et Eve avaient un choix à faire à propos de cet arbre. Dieu leur a dit de s'abstenir de manger de ses fruits parce qu'il ne voulait pas que sa création bien-aimée connaisse le mal. Il leur avait déjà donné la pleine connaissance de tout ce qu'il appelait «bien». Il voulait leur épargner le chagrin de connaître le mal. C'est vrai pour nous aujourd'hui en tant que chrétiens. Dieu nous appelle à ne poursuivre que ce qui est bon. Paul a écrit aux Philippiens: "Tout ce qui est vrai est vrai... Honnête... Juste... Pur... Adorable... De bon rapport; s'il y a des vertus et s'il y a des éloges les choses "(Phil. 4: 8). Dieu ne désire que le bien de ses enfants. Il nous dit dans sa Parole: "Ne sois pas vaincu par le mal, mais surmonte le mal par le bien" (Romains 12:21).

Même si Dieu nous appelle loin du mal et du bien, il nous donne le choix.Tant de problèmes que nous avons dans notre monde d’aujourd’hui sont le résultat d’hommes et de femmes qui font les mauvais choix. Ils ont sciemment et inconsciemment choisi ce qui est mal. Et le résultat final est le même pour Adam et Eve: la mort et toutes les formes de péché qui mènent à la mort (voir Rom. 6:23).

Permettez-moi de vous faire remarquer deux résultats du choix désastreux d’Adam et Eve à propos du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

1. Attention détournée

Eve écouta d'abord ce que le diable lui avait dit à propos du fruit lui-même. Le diable détourna son attention de tout ce que faisait Eve. Il a appelé son attention sur l'arbre et ses fruits. La Bible nous dit que le diable est venu à elle sous les traits d'un serpent beau et subtil et lui a dit: "Dieu at-il dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?" (Gen. 3: 1). Rien n'indique qu'Eve ait beaucoup réfléchi à l'arbre avant que le diable ne lui pose cette question. Il n'y a aucun disque qu'elle désirait ou avait une curiosité à ce sujet. Elle n'en avait certainement pas envie, car elle ne l'avait jamais goûté!

À bien des égards, le diable utilise cette même tactique aujourd'hui. Il attire notre attention sur la beauté et la fraîcheur de certains aliments et boissons. Il est difficile de passer une journée sans voir des publicités alléchantes sur les aliments et les boissons sur les panneaux d'affichage, à la télévision et dans les magazines. Les aliments sont présentés de la manière la plus tentante dans les magasins, les restaurants et les menus. Le diable nous dit la même chose, il a dit à Eve: "Dieu a-t-il vraiment dit que vous ne pouviez pas en manger?"

Une femme m'a dit une fois: «S'il y a un morceau de tarte chez moi, ça me dit. Ça me dit, même en pleine nuit,« Mange-moi. Viens me manger ». Je ne peux pas résister. "

Maintenant, je ne suis certainement pas en train de lier le diable à un morceau de tarte, mais je dis ceci: le diable attirera toujours votre attention à plusieurs reprises sur ce qui est nuisible pour vous, mais il le fera d'une manière qui vous fasse sentir privé si vous ne mangez pas, ne buvez pas ou ne participez pas à ce qui est nocif. L'implication du diable est toujours: "C'est tellement bon. Est-ce que Dieu a vraiment dit que vous ne pouviez rien avoir de bon?"

N'oubliez jamais que le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal était la connaissance du bien et du mal. Il y avait un élément de bien dans ce fruit, pas seulement le mal. Le diable dit spécifiquement à Ève que le fruit de l'arbre était «bon pour la nourriture et qu'il était agréable aux yeux» (Gen. 3: 6). Tout ce que Eve devait faire était de regarder que le fruit était agréable. Elle a fait une mauvaise supposition, cependant, que ce qui était visuellement agréable serait aussi "bon pour la nourriture". En cela, le diable avait très tort!

Qu'en est-il de nous? Il y a un élément de bien dans les aliments et les substances qui sont finalement mauvais pour nous, même si ce n'est que la bonne apparence, l'odeur ou le goût. Avez-vous déjà remarqué à quel point toutes les bouteilles colorées et de forme distincte sont belles dans un bar? Ces bouteilles semblent toujours éclairées de la bonne manière pour les rendre très spéciales, très festives, très attrayantes. De nombreux aliments sont agréables aux yeux. De nombreuses boissons sont présentées de manière à leur donner un aspect agréable. Nous acceptons le mensonge que ce qui est agréable est aussi nutritif et bénéfique.

Le jeûne nous appelle à nous détourner de la nourriture. Le jeûne nous appelle à ramener notre attention aux choses de Dieu et à ses commandements. Le jeûne nous appelle à affronter et à surmonter l'appel du diable: "Dieu a-t-il vraiment dit que vous ne pouviez pas avoir cela?" Le jeûne nous appelle à nous abstenir de tout ce qui est nocif pour nous et, dans la plupart des cas, de toute nourriture pendant un certain temps. La question insistante du diable est susceptible de devenir très forte dans notre esprit alors que nous commençons un jeûne: "Dieu a-t-il vraiment dit que vous ne pouvez pas manger? Rien? Pas les choses que vous aimez le plus? S'abstenir totalement de cette chose que vous avez qualifiée de «bonne»? "

Notre réponse doit être ferme "Oui! Dieu m'a appelé pour jeûner. Il m'a appelé pour lui accorder toute mon attention et à ses commandements. Il m'a appelé pour lui obéir pleinement en toutes choses. Et Dieu m'a appelé pour dis non à toi, diable!

2. Les tentations vers de faux avantages

Eve a écouté ce que le diable lui avait dit sur les avantages de manger ce que Dieu avait interdit. Le diable souligne toujours les avantages potentiels et généralement à court terme du péché. Beaucoup de substances qui sont finalement nocives pour nous ont bon goût ou se sentent bien ou apportent du plaisir. Dans certains cas, la consommation de la substance nous fait sentir comme des adultes, nous sentons acceptés par les autres ou nous sentons plus puissants et plus contrôlés. Certaines personnes disent à propos de certains aliments et substances qu'ils "me donnent de l'énergie rapidement", "me rendent plus alerte" ou "aide-moi à me détendre".

Le diable a dit à Ève que le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal la rendrait sage - elle serait comme un "dieu", connaissant le bien et le mal.

À court terme, le diable avait raison. Eve avait soudain une connaissance du mal. Elle savait vraiment dans sa propre expérience en tant qu'être humain que le mal existait. C'était la première fois de sa vie qu'elle connaissait le contraste jusque-là, toutes les choses étaient bonnes.

Ce que le diable a omis de mentionner à Eve était la conséquence ultime que Dieu avait associée à la consommation de ce fruit: "Tu mourras sûrement." Le diable a omis de mentionner tout inconvénient à sa désobéissance. En fait, il a rejeté les conséquences de Dieu avec une question sarcastique.

Le diable vient à nous de la même manière. Le diable ne nous dit jamais que boire de l'alcool peut rendre une personne alcoolique. Il ne dit jamais à une personne que fumer des cigarettes peut lui causer un cancer du poumon. Il ne dit jamais à une personne que manger trop de mauvais aliments peut mener à une maladie chronique et à un décès prématuré.Le diable ne mentionne que les avantages à court terme, jamais les catastrophes à long terme.

Lorsque nous jeûnons, nous sommes soudainement conscients de ce qui est bien et de ce qui est mal. Nous avons une conscience accrue non seulement de la bonté de Dieu et des commandements de Dieu, mais aussi du mal qui abonde dans le monde qui nous entoure.

Un homme m'a dit un jour à propos du jeûne: "Il semble que lorsque je jeûne, le monde semble beaucoup plus noir et blanc, du moins pendant un certain temps. Je vois bien et mal beaucoup plus clairement. Je vois bien et mal, bénédictions et malédictions, avantages et conséquences négatives, qu'est-ce qui est divin et ce qui est impie. Je discute beaucoup plus de ce qui correspond aux commandements de Dieu et de ce qui relève de la catégorie des «commandements de l'homme».

Je lui ai demandé ce qui s'était passé après avoir cessé de jeûner. Il a ri et a dit: "Je suis toujours très clair sur ces choses, mais il ya aussi une époque où je finis le jeûne pour que le monde entier paraisse plus vif et plus coloré que jamais. Je distingue encore les goûts. L'air semble plus vif dans les montagnes. Tous mes sens semblent être exacerbés vers ce qu'est la création de Dieu, qui est toujours bonne, et qui est l'invention de l'homme, qui comporte très souvent un élément de mal.

Ceux qui jeûnent font souvent l'expérience d'un plus grand discernement du bien et du mal. En fait, cela semble être un sous-produit majeur du jeûne. Dieu semble nous donner l'occasion, comme nous jeûnons, de revoir nos vies et le monde qui nous entoure et de discerner ce qui est bien et ce qui est mal.


Marilyn HickeyExtrait de La puissance de la prière et du jeûne de Marilyn Hickey. Copyright © par Marilyn Hickey. Utilisé avec l'autorisation de Warner Faith, une division de Time Warner Book Group. Tous les droits sont réservés. Aucune partie de cet extrait ne peut être reproduite ou réimprimée sans l'autorisation écrite de l'éditeur.



CBN EST ICI POUR VOUS!
Cherchez-vous des réponses dans la vie? Avez-vous mal?
Êtes-vous confrontés à une situation difficile?

Un ami attentionné sera là pour prier avec vous en cas de besoin.

4.4
Note utilisateur: 20
5
12
4
3
3
2
2
1
1
0