Don Partridge

Aller à la navigation Aller à la recherche

Don Partridge
Don Partridge (1968)
Informations d'arrière-plan
Nom de naissance Donald Eric Partridge[1]
Née 27 octobre 1941
Bournemouth, Angleterre
Décédés 21 septembre 2010 (68 ans)
Peacehaven, East Sussex, Angleterre
Des genres Pop, folk, folk rock, blues
Occupation (s) Auteur-compositeur-interprète, musicien, groupe solo, multi-instrumentiste
Instruments Chant, guitare, harmonica, kazoo, batterie, cymbales, tambourin, vibromasseur, pied
Années actives Début des années 1960 à 2010
Étiquettes Columbia, Capitol, Regal Zonophone, LongMan Records
Actes associés Accolade; La fraternité; Slim Volume; Don Partridge & The Wild Foul

Donald Eric Partridge (27 octobre 1941 - 21 septembre 2010)[2][3] était un chanteur et compositeur anglais, connu comme le "roi des buskers".[4] À partir du début des années 1960, il se produisit d'abord en tant que chanteur folklorique et plus tard en tant que musicien et orchestre. Il remporta un succès commercial inattendu au Royaume-Uni et en Europe à la fin des années 1960 avec les chansons "Rosie", Sur Pluto ". Il a ensuite été un des fondateurs du groupe Accolade, qui a sorti deux albums. Il a continué à écrire de la musique, à jouer, à faire des concerts et à enregistrer, principalement en solo, jusqu'en 2008.

Vie et carrière musicale

Partridge est né à Bournemouth, en Angleterre. Selon son propre compte, il a quitté la maison à l'âge de 15 ans et est devenu un cambrioleur, avant de travailler à environ 45 emplois différents.[5] En juillet 1963, il a été dénoncé dans les journaux nationaux lorsqu'il a sauté du pont Hammersmith, à Londres, équipé d'ailes faites maison, essayant de voler.[6] Au début des années 1960, il développe ses talents de chanteur et de performeur d’abord à Londres et en Europe continentale, puis en 1963 avec ses collègues guitaristes Alan Young dans les villes côtières du sud-ouest de l’Angleterre. Chansons folkloriques irlandaises et américaines et blues avec une guitare. En 1964, lui et son ami Alan Young ont été décrits dans le Soirée Standard comme les premiers jeunes musiciens de rue à être vus à Londres depuis la Seconde Guerre mondiale.[7] Plus tard, inspiré par le chanteur américain Jesse Fuller,[7] il a construit son premier groupe de one-man et a commencé à écrire certaines de ses propres compositions. À Londres en 1966, avec son compatriote Pat Keene en tant que "The Brotherhood", il enregistre son premier album intitulé Singin '' n 'Sole-in.[8]

Peu de temps après, il s'est rendu compte qu'il jouait un rôle plus important en jouant à la guitare, au kazoo ou à l'harmonica (tous deux sur un harnais), à la grosse caisse (sur le dos), aux cymbales et au tambourin.[5][7] Il a été fréquemment arrêté et condamné à une amende, mais a obtenu un suivi local et a fait des apparitions à la télévision sur plusieurs spectacles, dont le Eamonn Andrews Show.[7]

Le directeur de la maison de disques Don Paul, ancien membre du groupe rock and roll The Viscounts, lui a ensuite décroché un contrat d’enregistrement avec Columbia Records.[5] Son premier enregistrement de sa propre chanson, "Rosie", a atteint le numéro 4 dans le Royaume-Uni Singles Chart en mars 1968.[9] Après son succès, Partridge a cessé de se livrer à une carrière de chanteur plus orthodoxe.[5] Le 5 avril 1968, Partridge est apparu aux côtés d'Amen Corner, de Gene Pitney, de Status Quo et de Simon Dupree et du Big Sound au Odeon Theatre de Lewisham, à Londres, lors d'une première tournée britannique de 27 jours en 32 jours.[10] Plus tard, en mai 1968, il se produit au NME Musical Awards Show à Empire Pool, Wembley, devant une foule de 10 000 personnes, aux côtés de plusieurs artistes dont les Rolling Stones. Son deuxième succès suit rapidement lorsque "Blue Eyes" atteint le numéro 3 en juin 1968,[9] et il a été présenté sur la couverture de la pop hebdomadaire Disque.[11] Il a également publié un LP éponyme, qui incluait des chansons folk et blues de Lead Belly, Bill Broonzy et Oscar Brand, ainsi que des versions d'Otis Redding "(Sittin 'On) le Dock of the Bay" et de Robin Williamson "First Girl I Loved ", et plusieurs de ses propres compositions. Il passa l'été de 1968 à présenter des spectacles nocturnes à Blackpool Pier, aux côtés de Solomon King, Les Dawson et d'autres. Son troisième single, "Top Man", n'a toutefois pas réussi à établir le classement britannique.

Prenant ses adieux à ses amis musiciens de rue, il engagea le Royal Albert Hall en janvier 1969 et organisa un "Buskers Concert" devant 3 700 spectateurs, dont des chanteurs (dont Dave Brock, plus tard Hawkwind),[12][13][14] qui partagerait tous les bénéfices également. Un album de concert, Les Buskers, a été libéré en 1969,[12] et le single "Breakfast on Pluto" de Partridge a atteint le numéro 26 sur le tableau britannique.[9] Partridge a ensuite assemblé une tournée de Buskers, dont Dave Brock et le guitariste Gordon Giltrap, qui se sont rendus dans des salles de concert du Royaume-Uni dans un ancien autobus à impériale rouge de London Transport. Newcastle - jusqu'à ce que le bus soit finalement mort sur la M6 près de Preston, et les buskers ont dû faire de l'auto-stop pour atteindre la prochaine salle de concerts à Glasgow. En Juillet 1969, Partridge a joué avec Love Affair, Status Quo, Alan Price, Oui, Grapefruit et Jimmy James et The Vagabonds dans un concert de charité Oxfam qui s'est tenue au stade de Wembley. Il a également voyagé aux États-Unis pour promouvoir le film Tom Courtenay Otley, qui a présenté sa chanson "Homeless Bones" comme thème d'ouverture.[5]

À l'automne 1969, avec le guitariste Gordon Giltrap et d'autres membres, il a fondé le groupe Accolade. C'était un groupe acoustique, qui a développé un style de fusion folk / jazz. Ils enregistrent deux albums (le second après le départ de Giltrap) et un seul, avant de se séparer en 1971.[15][16] Partridge est retourné au busking, et après avoir voyagé à travers l'Angleterre et le Pays de Galles dans une caravane gitane, plus tard a déménagé en Suède où en 1974 il a enregistré l'album, Don Partridge et ses amis.[17] Il a continué à écrire de la musique basée sur ses relations, voyages et expériences, puis a formé un nouveau groupe en Suède appelé Slim Volume qui a fait des tournées dans le pays en donnant des concerts basés sur des chansons originales. En 1976, il a voyagé à travers le Canada et a joué aux Jeux olympiques de Montréal. Il a ensuite visité une grande partie de l'Europe occidentale, passant de longues périodes à Göteborg, Copenhague, Munich et Amsterdam avant de retourner en Suède. En 1982, l'album Street Harvest a été enregistré et sorti à Stockholm, basé principalement sur ses propres compositions avec des arrangements de guitare acoustique.[18] Don est ensuite retourné en Angleterre, d'abord à Barwell, dans le Leicestershire, puis sur une péniche de canal, puis à Brixham, Devon, avant de s'installer définitivement à Seaford, dans le Sussex, en 1990.[7]

En 2001, il a enregistré l'album L'homme de l'autoroute, avec l'accompagnement de Herbie Flowers, Nick Pynn et Richard Durrant.[7][19] L'album contenait des morceaux inspirés des expériences de Partridge sur la route, y compris la chanson autobiographique "The Night I Met Elton John" et un traitement du vers Alfred Noyes "The Highwayman".[20] En 2005, Partridge est revenu à l’attention du public lorsque sa chanson "Breakfast on Pluto" a été incluse dans la bande originale du film. Petit déjeuner sur Pluton. Partridge a rejoint le duo indie pop / trip hop Lemon Jelly en tournée au Royaume-Uni la même année.[4][21] Il a également fait deux apparitions sur le quiz de la comédie musicale BBC Television, Ne vous occupez jamais des Buzzcocks.[22]

Partridge est décédé d'une crise cardiaque le 21 septembre 2010 à Peacehaven, dans le Sussex de l'Est, près de Seaford, où il a passé une grande partie de sa vie.

Discographie

Singles et EPs

  • "Singing Soho Style" (Don Partridge) - ce EP inclus "The False Bride", "Raggle Taggle Gypsies", "Le Minstrel Boy" et "Jérusalem" - (1965) - [Capital Film Records]
  • "Rosie" (Don Partridge) b / w "Retour à Londres" (Don Partridge) - (1968) - UK No. 4
  • "Yeux bleus" (Richard Kerr[23] et Joan Maitland) n / b "J'ai quelque chose pour vous" (Don Partridge) - (1968) - UK n ° 3
  • "Top Man" (Richard Kerr et Joan Maitland) n / b "Nous avons des façons de vous faire rire" (Don Partridge) - (1968)
  • "Os sans-abri" (Myers / Perdrix) b / w "Nous avons des façons de vous faire rire" (Don Partridge) - (1969)
  • "Breakfast on Pluto" - (Don Partridge / Alan Young) n / b "Stealin" "(Trad. Arr. Don Partridge) - (1969) - UK n ° 26
  • "Aller en Allemagne" (Trad. Arr. Don Partridge) n / b "Ask Me Why" (Don Partridge) - (1969)
  • "Color My World" (Peel-Kerr) n / a "Homeless Bones" (Myers-Partridge) - (1969)
  • "Nous sommes tous heureux ensemble" (Don Partridge) n / b "Suite à votre fantaisie" (Don Partridge) - (1970)
  • "Journée naturelle" (Don Partridge) n / b "Prélude à l'aube (Brian Cresswell) - Accolade Single (1970)
  • "Grand Chelem Boogie" (Don Partridge) n / b "Barb Wire" (Don Partridge) - (1982)

Albums

Studio solo

  • Don Partridge - (1968) - (Columbia Records)
    • "Suite à votre fantaisie" (Don Partridge)
    • "Gardez vos mains sur elle" (ventre de plomb)
    • "7 jours de Chokey" (R. Kerr / J. Maitland)
    • "The Wayward Boy" (Oscar Brand)
    • "St. James Infirmary" (Joe Primrose)
    • "Je suis loin" (Don Partridge)
    • "Yeux bleus" (R. Kerr / J. Maitland)
    • "(Sittin 'On) le quai de la baie" (S. Cropper / O. Redding)
    • "Old Joe Clark" (Trad. Arr. Don Partridge)
    • "Première fille que j'ai aimée" (Robin Williamson)
    • "Candy Man" (Arr. Et adapter. Donovan)
    • "Black, Brown & White Blues" (Bill Broonzy)
    • "La chanson de Mona" (Don Partridge)
    • "Rosie" (Don Partridge)
  • Don Partridge et ses amis - (1973) - (Sonogram Records / AB Europa Film, Suède / EFG-7344)
    • "Joyeux anniversaire Ruthy Baby" (B. Gallagher / G. Lyle)
    • "Apportez-le à la maison" (Sonny Boy Williamson)
    • "Tarte au miel" (J. Lennon / P. McCartney)
    • "Hey Baby" (M. Cobb / B. Channel)
    • "Blue Suede Shoes" (Carl Perkins)
    • "Midnight Special" (Trad., Partridge)
    • "Je suis le Maître des Révoltes (chanté comme: Rebelles)" (P. Atkin / C. James)
    • "Gorilles" (Don Partridge)
    • "Femmes Honky Tonk" (M. Jagger / K. Richard)
    • "Plis dans mes jeans" (Don Partridge)
    • "Elle m'a quitté" (Don Partridge)
    • "Merci d'être un étranger" (Don Partridge)
    • "Vos déguisements" (Don Partridge)
  • Street Harvest - (1982) - (Europa Film Records, Suède / ELP 5004)
    • "Grand Chelem Boogie" (Don Partridge)
    • "Trans Canadian Highway" (Don Partridge)
    • "Zoo de Whipsnade" (Don Partridge)
    • "Vos déguisements" (Don Partridge)
    • "Elizabeth" (Don Partridge)
    • "Trans World Blues" (Don Partridge)
    • "Copenhagen Summer Nights" (Don Partridge)
    • "Barb Wire" (Don Partridge)
    • "Pakalolo Lady" (Don Partridge)
  • L'homme de l'autoroute - (2004) - (LongMan Records 033CD)
    • "Jenny" (Don Partridge)
    • "Buskers 'Greens" (Don Partridge)
    • "Surrender" (Don Partridge)
    • "L'homme de l'autoroute" (Don Partridge)
    • "Copenhagen Summer Nights" (Don Partridge)
    • "Eclipse" (Don Partridge)
    • "Secteur 5,9" (Don Partridge)
    • "Vin de sureau" (Don Partridge)
    • "Trans Canadian Highway" (Don Partridge)
    • "Pakalolo Lady" (Don Partridge)
    • "La nuit j'ai rencontré Elton John" (Don Partridge)
  • Uncreased - (2007) - Un album privé produit par Bob Evans qui l'a aussi nommé. Uncreased contenait certains de ses vieux hits et aussi du nouveau matériel. Il a été enregistré sur une période de six mois et présentait des talents locaux de la région de Seaford. C'était le dernier enregistrement de Partridge.

Bandes sonores et compilations

  • Singin '' n Sole-in - (1966) - The Brotherhood, duo comprenant Don Partridge et Pat Keene, arrangements de blues / folk et gospel américains ainsi que de chansons folkloriques britanniques (Fontana Records TL 5390)
  • Popdown - (1967) - (bande originale du film - Partridge est apparu comme lui-même dans le film, aux côtés de Julie Driscoll, Zoot Money, Andy Summers, Brenton Wood et Tony Hicks)[24]
  • Otley - (1968) - (la bande-son du film s'ouvre avec la chanson "Homeless Bones" - co-composée et chantée par Partridge)
  • Les Buskers - (1969) - Enregistrement en direct du "Buskers Concert" de Royal Albert Hall - (Columbia Records)
  • Les Entertainers de Kerbside - (1971) - comprend quatre chansons folkloriques / hymnes avec voix et guitare acoustique de Partridge (Président Records / Jay Boy JSX 2009)
    • "Une fois j'ai aimé une fille" (Trad. Arr. Partridge - également connu sous le nom de "la fausse mariée")
    • "Le garçon ménestrel" (Thomas Moore)
    • "Raggle Taggle Gypsies" (Trad. Écossaise, arr.
    • "Jérusalem" (W. Blake / H. Parry)
  • Rosie et autres succès - (1995) - (compilation du premier album solo et des sorties simples) - (Oxford Records)
  • Petit déjeuner sur Pluton - (2005) - (la bande sonore du film inclut la chanson à succès de Partridge "Breakfast on Pluto", après quoi le livre et son film plus tardif ont été nommés)

Accolade

  • Accolade - (1970) - Capitol Records / Columbia SCX 6405
    • "Maiden Flight Eliza" (Gordon Giltrap)
    • "Partout" (Gordon Giltrap)
    • "Prélude à l'aube" (Brian Cresswell)
    • "Never Ending Solitude" (Gordon Giltrap)
    • "Nature Boy" (Eden Ahbez)
    • "Calico" (Don Partridge)
    • "Ulysse" (Don Partridge)
    • "Allez à la maison" (Don Partridge)
  • Accolade 2 - (1971) - Regal Zonophone Records
    • "Transworld Blues" (Don Partridge)
    • "L'araignée à l'espion" (Don Partridge)
    • "Bébé enlève tes guenilles" (Don Partridge)
    • "Compagnie de théâtre Cross Continental Pandemonium" (Don Partridge, arr. Hoyle / Pool / Cresswell)
    • "Serpents dans un trou" (Wadnius / Borgudd)
    • "Le temps que j'ai perdu" (Don Partridge)
    • "Sector Five Nine" (Don Partridge)
    • "Si seulement j'avais connu" (Wizz Jones)
    • "William Taplin" (Gordon Giltrap)
    • "Long Way To Go" (Don Partridge)

Les références

  1. ^ "Don Partridge". Dbopm.com. Récupéré 31 août 2012.
  2. ^ GRO Décembre trimestre 1941 Bournemouth 2b 1350. Certaines sources donnent inexactement une année de naissance de 1944.
  3. ^ Rapport de décès, Semaine de la musique, Le 23 septembre 2010.
  4. ^ un article de b Longman Records daté mars 2005 Archivé le 26 décembre 2009 à la Wayback Machine., consulté le 5 janvier 2010.
  5. ^ a b c d e Le côté Rosie de la rue, Temps, 7 février 1969, consulté le 5 janvier 2010.
  6. ^ "Quatre Flaps et les Flops Birdman" Daily Mirror, lun 8/7/1963, p.9; "Bird Man tombe dans la Tamise" Daily Telegraph, 8/7/1963 p.11
  7. ^ a b c d e f nécrologie, Le gardien, 24 septembre 2010, consulté le 25 septembre 2010.
  8. ^ Fontana Records TL5390 (1966), produit par Alan Caddy et Steve Rowland
  9. ^ un b c Rice, Tim (1985). Guinness British Hit Singles (5ème éd.). Londres: Guinness World Records Limited. p. 163. ISBN 0-85112-429-1.
  10. ^ Whatya! page d'information Archivé le 26 août 2014 à la Wayback Machine., consulté le 5 janvier 2010.
  11. ^ Couverture du magazine Disc 22/06/1968, consulté le 5 janvier 2010.
  12. ^ un b "Dave Brock". Myweb.tiscali.co.uk. Récupéré 2017-07-08.
  13. ^ "Les Buskers". Home.clara.net. 1998-09-02. Récupéré 2017-07-08.
  14. ^ Temps (États-Unis), 7 février 1969, p. 44
  15. ^ Biographie Allmusic sur Accolade, accédé le 5 janvier 2010.
  16. ^ "Discographie et commentaires ACCOLADE". Progarchives.com. Récupéré 2017-07-08.
  17. ^ Couverture d'album de Don Partridge et d'amis au site Web de Pete Atkin.
  18. ^ Europa Film Records ELP 5004, produit par Dave Medlock
  19. ^ Longman Records 033CD (2001)
  20. ^ Site Web du magasin Longman Records Archivé le 2 mai 2009 à la Wayback Machine., Consulté le 5 janvier 2010.
  21. ^ "Revue - Londres, Brixton Academy, le 11 mars 2005 - GELÉE AU LEMON / PARTRIDGE, DON". Whisperinandhollerin.com. 2005-03-11. Récupéré 2017-07-08.
  22. ^ "Don Partridge Biographie". IMDb.com. Récupéré 5 janvier 2010.
  23. ^ Biographie de Richard Kerr sur le site Web d'Allmusic, accédé le 5 janvier 2010.
  24. ^ "Popdown (1967)". IMDb.com. Récupéré 2017-07-08.

Liens externes

"Chance rencontre avec une légende": fansite

  • Paroles "Breakfast on Pluto"
  • "Blue Eyes" paroles
  • Mini biographie
  • Les funérailles de Partridge - Les musiciens jouent à l'arrivée de son unique corbillard et de son cercueil sur YouTube
Contrôle d'autorité
  • Identités WorldCat
  • BNE: XX1636470
  • GND: 135022355
  • ISNI: 0000 0001 1507 1790
  • LCCN: no2001055084
  • MusicBrainz: dce925ff-7102-49af-9291-3552d28a0d15
  • VIAF: 87373941
Récupérée de «https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Don_Partridge&oldid=849095172»

Don Partridge

Don Partridge, le soi-disant roi des Buskers, est décédé d'une crise cardiaque présumée à l'âge de 68 ans. Partridge a joué en tant que groupe solo et a connu une brève période à la fin des années 1960 grâce à Rosie.

Il est né à Bournemouth et prétend avoir eu de nombreux emplois manuels, avec une période comme un petit voleur, avant que le chanteur américain de folk et de blues Jesse Fuller l'a inspiré pour prendre de la musique. Fuller a joué comme un seul homme et Partridge a adopté sa mise en place de la guitare, l'harmonica sur un harnais autour de son cou, une grosse caisse sur son dos joué avec un coude, et une cymbale à pédale. Le tambour de Partridge était inscrit avec la légende Inter Galactic Lord des Wide Open Spaces. Plus tard, il a déplacé le tambour au sol et l'a joué avec son pied.

Partridge a rejoint le circuit de bus de l'Europe occidentale et, avec le guitariste Alan Young, s'est rendu à Londres au début des années soixante. Il est devenu une figure familière en dehors des cinémas, des boîtes de nuit et des stations de métro dans sa veste en peau de serpent, à tel point que lui et Young ont été décrits par Angus McGill dans le Evening Standard en septembre 1964 comme les premiers jeunes musiciens de rue à Londres. guerre mondiale.

Il a été fréquemment arrêté et condamné à une amende, et a décrit plus tard être chassé dans la rue par la police avec son tambour attaché à son dos comme "le spectacle le plus drôle à Londres". Les amendes étaient seulement de 2 livres sterling, beaucoup moins que les recettes d'une nuit. Il y eut aussi des cascades de publicité comme l'occasion où Partridge se déclara être «l'oiseau-oiseau d'Ealing» et tenta de s'envoler du pont Hammersmith en utilisant une paire d'ailes faites maison.

L'acte de Partridge était également populaire dans les clubs folkloriques tels que le Troubadour in Earl's Court. Il a dit de son style: "Je n'étais pas un chanteur de cabaret ou un artiste de club, j'étais vraiment un demi-cirque et un demi-chanteur de rue, donc je ne rentrais pas dans le moule musical traditionnel."

Malgré cela, ou à cause de cela, Partridge a acquis une reconnaissance nationale du jour au lendemain en 1967 quand il est apparu sur le spectacle Eamonn Andrews sur ITV et a rapidement signé un contrat d'enregistrement avec EMI. Son premier disque était sa propre composition, Rosie, et sa qualité rugueuse, singalong a fait un succès instantané, le prenant au numéro 4 au début de 1968.

Peu de temps après, Partridge se joint à une émission de théâtre itinérant mettant en vedette Gene Pitney et apparaît dans un film, Popdown (1967), ainsi que des chansons de Otley (1968), un film avec Tom Courtenay. Il y avait aussi une tournée nationale des buskers, qui a permis à Partridge de voyager dans un bus à deux étages avec une collection de chanteurs, de joueurs de cuillères, de danseurs de claquettes et de danseurs de sable. Dave Brock faisait partie de la distribution, bientôt pour former le groupe de rock progressif Hawkwind. La tournée s'est terminée par un "Buskers Happening" au Royal Albert Hall, à Londres, au début de 1969.

Rosie aurait valu à Partridge la somme énorme de £ 50,000, suivie d'un autre top 10, Blue Eyes, composé par Richard Kerr, qui a également écrit la norme Mandy de Barry Manilow. Son dernier succès, Breakfast On Pluto en 1969 (une chanson qui a été inclus dans le film 2005 du même nom). Il forme ensuite un groupe de fusion folk-jazz, Accolade, avec les guitaristes Gordon Giltrap et Wizz Jones, enregistrant deux albums au début des années 1970.

Désillusionné par l'industrie de la musique traditionnelle, Partridge est revenu à la vente de livres de sa propre poésie, voyageant souvent à l'étranger. Il a vécu à Stockholm pendant plusieurs années et, en 1976, il a parcouru le Canada en jouant aux Jeux olympiques de Montréal. En 1990, il s'installe dans la ville côtière de Seaford, dans l'East Sussex.

Il a enregistré pour le label LongMan basé à Brighton, propriété de Richard Durrant, avec qui il a enregistré son album The Highwayman en 2001. La chanson-titre était un arrangement par Partridge du poème d'Alfred Noyes. Il a également tourné avec les groupes de rock indé Lemon Jelly et British Sea Power.

En 2005, il a joué avec Lemon Jelly à l'extérieur des salles et a joué sur scène. Plus récemment, Partridge était l'invité du panel télévisé de la BBC Never Mind the Buzzcocks. Tout au long de cette période, il a continué à jouer dans les stations balnéaires du sud et localement dans le Sussex jusqu'à peu de temps avant sa mort.

Partridge avait été marié trois fois. Il est survécu par quatre filles et deux fils. Pam, son partenaire de 20 ans, est décédé en 2009.

• Don Partridge, chanteur et auteur-compositeur, né le 27 octobre 1941; mort le 21 septembre 2010

4.8
Note utilisateur: 39
5
14
4
3
3
1
2
3
1
0